L’arrêt maladie

Lorsque le corps ne suit plus et lorsque le début d’un burn-out se fait ressentir, il faut prendre du repos.

L’arrêt maladie est souvent pointé du doigt par bons nombre de médecins ou de collègues.

Pourtant cette phase de récupération est difficilement vivable si vous êtes déjà dans un cheminement dépressif et sans congés arrivistes apparents sur votre carte de situation.

N’oublions pas que la maladie est un trouble de l’organisme et qu’il faut donc la prendre au sérieux.

Au travail, nous parlons souvent de maladie dites « moteur » comme une tendinite, un dos trop ankilosé, une grossesse difficile ou encore un accident.

Je me souviens encore de mon supérieur hierarchique qui critiquait l’absence d’une de mes collègues qui lui avait pourtant expliqué qu’elle venait de faire une fausse couche au travail. Pensez à vous uniquement. Il n’y a malheureusement pas d’empathie au travail.

Les maladies dites « mentales » sont souvent mises de côté. Quand nous savons que sans une gestion suffisante de notre état mental, nous avons plus de risques d’avoir un AVC*, il vaudrait mieux y réfléchir à deux fois avant de s’oublier au travail. Il faut faire une pause et l’arrêt maladie peut être une solution.

Ce n’est pas toujours la seule solution pour anéantir une dépression ou un burn-out car un travail de fond doit être également réalisé.

*** article sur la dépression au travail ***

Avoir un arrêt maladie

La premiere étape est de prendre rendez-vous pour une consultation avec un(e) généraliste. Les rendez-vous les plus difficiles à obtenir sont ceux du jour J.

Expliquez clairement votre situation physique ou mentale qui vous amène dans son cabinet. Ce n’est pas le bureau des pleurs non plus. Soyez claire. Expliquez les raisons pour lesquelles vous souhaitez être arrêtée quelques jours.

Il ne sert à rien de se jouer du praticien en lui mentant sur votre état uniquement pour avoir un arrêt maladie.

Une fois, vos doléances et l’auscultation faîtes, la généraliste vous donnera son avis et vous prescrira ou non un arrêt maladie.

En règle générale, l’arrêt maladie initial est de quelques jours voire une semaine.

Les démarches

Dans la mesure du possible et dans un soucis de conscience professionnelle, vous avertirez votre hiérarchie par téléphone de la durée de cet arrêt. Vous n’avez aucunes obligations de donner les raisons qui vous poussent à vous arrêter.

feuille arrêt maladie.jpg

Cette feuille se presente sous 3 volets A,B,C et elle est à remplir.

Pour les salariées du privé ou indépendants :

Le 1er volet est à envoyer à votre caisse d’assurance maladie (sécurité sociale…), elle sera transmise ensuite à votre mutuelle.

Le volet 3 est à envoyer à votre employeur ou si vous êtes au chômage à pôle-emploi. Ce feuillet ne comporte pas la raison de votre arrêt et est donc privé.

Pour les salariées du public :

Le volet 2 et 3 sont à envoyés à votre DRH. Vous pourrez garder le premier volet pour vous.

L’arrêt maladie initial est le tout premier arrêt que l’on vous donne. Vous devrez revoir le généraliste qui vous a réalisé cet arrêt initial pour faire un arrêt de prolongation, si votre situation est nécessaire.

Vérifiez que vous avez bien remplie toutes les cases qui vous correspondent et n’oubliez pas de la signer.

Respectez le délai maximum de 48 h pour envoyer votre arrêt par voie postale au risque que votre arrêt ne soit pas pris en compte et que votre dossier se place en situation irrégulière.

Des horaires de sorties peuvent vous être donnés. En cas de contrôle, je vous conseille également de les respecter.

Je vous invite à toujours faire une photocopie car les documents administratifs se perdent très souvent. Ce document est à garder au moins un an ou plus si c’est une longue maladie.

arret

Je vous souhaite un bon rétablissement.

*AVC : perte soudaine de la fonction cérébrale provoque par un arrêt de la circulation sanguine dans le cerveau.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s