Responsabiliser son enfant

Vous voudriez que votre enfant reste un petit bébé et d’un autre côté, vous vous émerveillée dès lorsque vous remarquez qu’il fait une action de « grand ».

Le constat est que votre enfant grandit. Il sera confronté à la réalité de la société que vous le vouliez ou pas. Le responsabiliser sera un moyen de pouvoir lui faire connaitre ses limites.

La confiance donnée à son enfant

Responsabiliser son enfant est avant tout lui faire confiance. Elle sera forcément dure à être accordée. La conscience maternelle nous empêche très souvent de donner toutes les cartes de responsabilités à nos enfants de peur qu’ils se les approprier mal.

Vous avez un minimum de confiance en votre enfant mais seriez-vous le laisser rester seul à la maison le temps d’une course ? Seriez-vous prête à lui laisser se faire à manger si vous rentrez plus tard que prévu ? Pourriez-vous le laisser aller à l’anniversaire d’un camarade qui commence à 22 h ? Le laisseriez-vous traverser seul la rue ?

Bien souvent, votre inquiétude se grandit lorsque vous laissez une confiance trop importante à votre enfant.

L’autonomie

Pour responsabiliser votre enfant, vous devez lui laisser de l’autonomie. Cette semi-indépendance peut être légère suivant l’éducation que vous lui inculquerez.

Lorsque vous vous promenez avec votre bambin, vous le laissez prendre le large en courant et en jouant partout. Vous l’observez rigoureusement en espérant qu’il n’aille pas trop loin et dès que vous comprenez qu’il n’a pas de limites, vous le rappelez à l’ordre en criant son prénom.

Chaque individu a besoin d’un cadre.

Dans l’exemple du parc et en fonction de son âge, approchez-vous avec lui, en lui montrant les endroits qu’il ne devra pas franchir.

De cette manière, vous lui donnerez une sorte d’autonomie réglementaire. Vous serez rassurée de voir qu’il a compris vos directives ou qu’il n’est pas prêt à les assimiler.

Responsabiliser son enfant est un principe essentiel à sa construction

Prenons l’exemple de mon fils de bientôt 7 ans. Mon fils connaît les limites que je lui donne et il sait aussi qu’en les franchissant, je ne serais pas contente de voir qu’il ne m’a pas écouté.

Depuis ces 2 ans, il imite la plupart de mes gestes, faire la vaisselle, plier le linge, balayer… Depuis quelques années, je lui demande de réaliser des tâches ménagères avec moi. Et oui, un garçon ne doit pas échapper à ces tâches au détriment de sa Femme. Si bien que très souvent, il réalise ces tâches spontanément.

Je lui montrais comment faire puisqu’il les faisait avec moi. J’étais toujours derrière lui pour observer, me rassurer et surtout éviter tout risque de danger. Aujourd’hui, il fait ces tâches ménagères seul quand je lui demande ou lorsqu’il le propose (dans la plupart du temps) sans que je sois derrière lui. Je sais lui faire confiance sur certaines choses. Et c’est une fierté et une petite victoire en tant que Maman.

Ce qu’il faut retenir c’est que responsabiliser son enfant est avant tout lui montrer la bonne méthode. On ne peut pas responsabiliser son enfant sans lui montrer l’exemple.

Trouvez quelque chose qui sera adapté à votre enfant pour commencer à le responsabiliser. Commencer par de petites tâches comme ramasser ses jouets ou ranger son assiette…

Responsabiliser son enfant d’après Stephen R. COVEY

Dans cet ouvrage « Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent », l’auteur nous explique avoir donné une tâche à son enfant : son jardin. Il expliqua à son enfant, volontaire, qu’il aurait la responsabilité d’avoir un jardin propre et vert.

Il lui montra ce que cela signifiait, avec le jardin si vert des voisins et en ramassant des détritus dans un côté de son jardin. Tout etait bien clair pour son fils. Il lui expliqua qu’il pouvait l’appeler s’il avqit besoin d’aide mais qu’il n’interviendra pas et que c’était lui, le chef de cette tâche.

Après deux semaines, il pensa que son fils était prêt. Mais voilà, les jours passaient mais son fils ne fit toujours rien dans le jardin. Le père s’inquiétait mais il ne pouvait lui en parler de peur qu’il rompe le contrat.

Ce qu’il faut retenir est que peu importe la ou les tâches que vous donnerez sous le meilleur apprentissage à votre enfant, il aura toujours ce côté « responsabilité » à raffermir.

Ne considérez pas que c’est une défaite s’il ne s’investit pas autant que vous auriez souhaitez. Recommencez ou changer de tâches moins importantes et plus intéressantes pour lui comme nourrir son poisson rouge ou faire son lit chaque matin.

Il pourra peut-être ne plus aimer avoir cette responsabilité mais vous aurez contribuée à son développement et son émancipation par un exemple.

Il n’y a pas d’âge pour responsabiliser son enfant. Responsabiliser votre enfant pourra prendre du temps mais vos tentatives permettront de contribuer à sa concentration et son sens du devoir à travers la confiance que vous réussirez à lui accorder.

Publicités

2 commentaires

  1. Bonjour, ayant eu un bon nombre d’enfants dans le cadre scolaire, la responsabilisation commençait dès la maternelle par le fait de placer une poubelle à proximité des bancs sur lesquels les enfants devaient s’asseoir au moment du goûté afin qu’ils y jettent les éventuels déchets et plus tard pour les plus grands en

    • Bonjour yola marin, effectivement c’est une forme de responsabilité des la crèche même. Il y tant de petites choses qui peuvent responsabiliser nos enfants et leurs faire prendre confiance en eux grâce à ces actes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s